Bienvenue au 59e

« Philo sans fumée »

d'avril 2005

Bonjour à tous! 

-----------------------------------------------

N O U V E L L E S

*  Philo5.com a reçu 240 000 visites durant les 12 derniers mois. Merci.

*  Un philosophe fait son entrée sur Philo5 : Ieschoua se Nazareth (voir plus bas).

* Quatre courts textes originaux ont été ajoutés ce mois-ci. Il s'agit de Zénon d'Élée, Ieschoua de Nazareth, Guillaume d'Ockham (le philosophe de ce mois-ci) et Nicolas de Cues.

* Dans les archives de Philo sans fumée L'icône  donne maintenant accès à la photo des participants de la rencontre. Merci de votre participation.

 

-------------------------------------------------

S U J E T   D U   M O I S   :

JÉSUS DE NAZARETH PEUT-IL ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UN PHILOSOPHE ?

Il manquait un seul critère à Jésus de Nazareth pour faire partie de la collection des philosophes de Philo5.com : A-t-il véritablement, historiquement existé? Tout ce qui entoure la chrétienté est si habité par la foi qu'on se demande parfois si la réalité a quelque importance. Claude Tresmontant nous éclaire sur la personne de Jésus de Nazareth  : Son nom, nous dit-il, était Ieschoua et il parlait l'araméen. L'image que vous voyez ci-contre est un portrait robot de sa personne créé par la BBC pour un reportage historique le concernant. Mais il n'y a pas un seul Jésus. Selon la lecture que chacun fait de son histoire, il semble en exister de nombreux. J'ai essayé d'en dénombrer quelques uns dans ce texte que j'ai intitulé « Les Jésus ». Quel est le vôtre?

Si on parle encore tant de lui après plus de vingt siècles, c'est qu'il nous a révélé l'existence d'un pouvoir immense. Mais quel est donc ce pouvoir si puissant que chacun cherche à s'approprier? Dans « Le pouvoir de Ieschoua de Nazareth » je tente de le cerner.

Ainsi, après quelques recherches, il me semble bien qu'un philosophe soit né il y a 2000 ans et ait apporté à l'Occident une pensée originale qui mérite toute notre attention. Et même si ce n'est pas vrai, l'influence de ce personnage a été, et est encore, si importante qu'il est difficile de ne pas l'admettre comme philosophe.

 

-------------------------------------------------

L E   P H I L O S O P H E   D U   M O I S   :   G U I L L A U M E   D ‘ O C K H A M

Guillaume d'Ockham, philosophe et théologien anglais nous présente une pensée d'une réflexion rationnelle redoutable. Dans la querelle des Universaux, adoptant une position nominaliste selon laquelle les idées abstraites et générales se réduisent à des noms, à des mots, il balbutiera les fondements de ce que, 700 ans plus tard, Jacques Lacan nommera le signifiant et le réel. Il est devenu célèbre par son principe d'économie en logique connu sous la désignation de Rasoir d'Ockham. Ce principe s'énonce ainsi : « les entités ne devraient pas être multipliées sans nécessité ». En d'autres termes, lorsqu'une explication simple suffit à expliquer une situation donnée, il est inutile de chercher une explication compliquée. Ce principe réapparaît couramment dans notre vie. Par exemple, les psychologues l'utilisent pour nous mettre en garde contre une tendance bien humaine à « rationaliser » : méandre énergivore qui sert à consumer notre sentiment de culpabilité face à une situation problématique que nous nous entêtons à reproduire dans notre vie. Guillaume d'Ockham nous explique pourquoi nous ne pouvons nommer Dieu ni le connaître en soi : « Ce qu'on connaît ici-bas, c'est un autre que Dieu, car tous les termes de cette proposition : aliquod ens est sapientia, justitia, charitas, sont certains concepts dont aucun n'est réellement Dieu. Or, les objets de la connaissance, ce sont tous ces termes ; donc on connaît par eux autre chose que l'essence même de Dieu [1]. » Je vous propose de le rencontrer personnellement en vous présentant trois courts textes sur l'essence de sa pensée : « Rasoir, logique et Dieu ».

-------------------------------------------------

L E S   Q U E S T I O N S   P H I L O S O P H I Q U E S

 

Dans la série Quels sont les problèmes philosophiques essentiels? Ce mois-ci, nous allons aborder la quatrième question : Que dois-je faire? Réfléchissez à ces questions en compagnie des philosophes. Faire, c'est agir, mais comment agir? Doit-on faire le bien? En quoi consiste-t-il? Dois-je rechercher le plaisir, ou faut-il lutter contre le luxe? Faut-il maîtriser son imagination? Suis-je responsable d'autrui? Comment fonder les droits de l'homme et du citoyen? La démocratie est-elle le meilleur régime politique? Doit-on lutter avec les écologistes ou nous adapter? Sur cette dernière question, voici lien du texte de ma propre réflexion : « Nous devrons nous adapter ». Faites-moi parvenir la vôtre.

 

 -------------------------------------------------

L E S   L I V R E S   D U   M O I S

 

Je vois les citations un peu comme des anges présents à nos esprits et qui nous font agir selon les situations qui apparaissent dans notre quotidien. Les méméticiens diraient qu'ils sont des mèmes qui se sont servi de nos cerveaux pour se répliquer. Quoi qu'il en soit, les citations qui nous animent nous influencent. Dans le projet philosophique de Socrate, le connais-toi toi-même, il est donc utile d'en prendre conscience. En plus de ma propre collection de citations, ce mois-ci, je vous présente quatre livres de citations. Je vous invite à vous munir d'un petit carnet pour noter votre propre collection de citations. Avec les années, et en rétrospectives, leur lecture vous présentera un portrait de votre propre esprit et des influences qui vous guident au fil du temps.

 

 

Le sage a dit, Jacques A. Bertrand

Éditions Julliard – J'ai Lu, Humour #5354 © 1997

« La jalousie est un enfer, elle est à elle-même sa propre punition. »

« La nature a horreur du gazon anglais. »

« Si vous ne savez pas comment prendre les gens, songez à vous émerveiller de ce qu'ils sont imprenables. Comme la vue à partir de certains belvédères, les photos que l'on croit y prendre sont toujours décevantes. »

« Si vous pensez qu'un autre peut vous appartenir, c'est vous-même qui ne vous appartenez pas. »

« En temps de guerre, un homme peut être condamné à mort s'il refuse de tuer quelqu'un qu'il ne connaît pas. En d'autres temps, il risquera la même peine s'il tue son ennemi personnel. On voit par là que le droit n'est pas une science exacte. »

« Le programme des Nations unies pour le Développement (1996) révèle que "le patrimoine de 358 milliardaires dépasse les revenus cumulés de 45% de la population mondiale". Un riche vaut 6 424 581 pauvres. Les "lois du marché" valent également pour le poker menteur. »

 

Maxi proverbes chinois, Patrice Serres

Presses du Châtelet  © 1997 – Marabout

« L'érudit est assis dans son cabinet ; autour de lui, cent villes. »

« Le sage rend bienfait pour bienfait, mais aussi bienfait pour méfait. »

« Le Ciel, la Terre et les dix mille êtres habitent à l'intérieur de votre crâne, nulle part ailleurs. »

« Les choses sont comme on les voit ; elles se déroulent comme on s'y attend ; elles n'existent que par notre esprit. »

« Une sapèque perdue annonce une grande richesse. »

« Un vrai sage dit : "Mon horizon est borné et mon savoir superficiel". »

 

Aphorismes, Oscar Wilde

 Mille et une nuits # 73 – © 1995

« Seule la beauté est à l'abri des outrages du temps. Les philosophies s'effritent comme du sable, les croyances se succèdent les unes aux autres, mais ce qui est beau est une joie en toute saisons, une jouissance éternelle. »

« Le principe de base du mariage est une incompréhension mutuelle. »

« Il est toujours intéressant de poser une question, même si répondre ne l'est pas toujours. »

« Mieux vaut prendre plaisir à une rose qu'observer ses racines sous un microscope. »

« Il y a toujours quelque chose de ridicule dans les émotions des gens que l'on a cessé d'aimer. »

« Le drame du grand âge n'est pas d'être vieux mais d'être jeune. »

« De nos jours, tout grand homme a ses disciples, et c'est invariablement Judas qui écrit la biographie. »

« La cigarette est le type parfait du parfait plaisir. Elle est exquise et nous laisse inassouvis. »

« Seuls ceux qui sont intellectuellement perdus acceptent d'argumenter. »

 

Sagesse africaine, Mariama Hima

 Éditions de la Table Ronde © 1998

« La gourde qui est pleine ne fait pas de bruit. »

« La mort est plus riche qu'un prêche. » (L'expérience vécue est plus riche qu'un enseignement)

« Si le marabout dit que l'année sera mauvaise, elle sera aussi mauvaise pour lui. »

« Ce sont ceux qui transportent leurs effets sur la tête qui se moquent de ceux qui les transportent au bout d'un bâton posé sur les épaules. » (ils se moquent de ceux qui sont dans les mêmes conditions qu'eux)

« Tôt ou tard, l'os finira dans la gueule du chien. » (tout finit par se savoir)

 

Ma collection de citations, François Brooks

 Éditions Philo5 – © 2004

« L'injure est l'argument du faible ; c'est un aveu de reddition. »

« Non pas « Je pense donc, je suis », mais plutôt : « On réagit donc, j'existe ». »

« Vivre, c'est faire fonctionner des paradoxes. »

« L'intérêt n'est pas de dénoncer les contradictions chez l'adversaire, mais d'observer comment il s'en arrange. »

« Sans les mots, les symboles, le langage, la pensée n'existerait pas. Hors de leur représentation, les choses n'existent pas. Hors de leur signification, les choses n'existent pas. »

« Quand on n'a plus aucun atout pour séduire, on peut encore offrir de souffrir pour être aimé. »

« Futée ou banale, nourrie ou succincte, une conversation ne sert jamais tellement à dire autre chose que « je t'aime ». »

« Ceux qui s'attendent à un paradis après leur mort ne seront pas déçus ; parce que pour être déçu, il faut être en vie. »

« Certains me jugent insupportable. Ils devraient s'estimer chanceux de ne pas être à ma place. Moi, c'est 24 heures par jour que je suis obligé de me supporter. »

« La pensée est le seul lieu où on habite. Faites le tour du monde et vous ne serez jamais ailleurs que dans vos propres pensées. Philosopher, c'est chercher à s'évader en sachant que c'est impossible. »

« Dans un christianisme amputé du pardon, se faire victime justifie toujours notre prochaine agression. »

* * *

-------------------------------------------------

R I R E   E T   S' A T T E N D R I R

 

 Feuillet paroissial peu banal.

 

-------------------------------------------------

P O U R   L E S   N O U V E A U X   P A R T I C I P A N T S

 

Philo sans fumée c'est un peu comme un repas communautaire où chacun apporte son plat à partager. Vous pourrez mieux comprendre sa raison d'être en prenant connaissance de l'« Intention de Philo sans fumée ».

 

Voici votre invitation.

 

-----------------------------------------------------------------

P E N S É E   D U   M O I S

 

Sans la vision mystique le Christ est un raté.

André Moreau

-----------------------------------------------------------------

« Philo sans fumée » est une activité mensuelle organisée par Philo5 le premier vendredi de chaque mois. Vous êtes cordialement invité à y participer. Si vous ne pouvez venir en personne, écrivez-nous  vos réflexions. Elles seront communiquées au groupe et viendront enrichir notre rencontre. Qu'elle soit épistolaire ou en personne, nous vous remercions de votre présence.

 

François Brooks

 

 www.philo5.com

A quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?