Texte référence 1770-74, 1861, 2007

Sentences de la « librairie » [1]

par Michel de Montaigne

 

[ Montaigne avait sa propre collection de citations qu'il fit graver sur les poutres et les solives du plafond de sa bibliothèque (voir plus bas). Pourquoi certaines ont-elles été superposées (s) ? Affectionnait-il davantage de citations qu'il ne disposait d'espace pour les graver ou est-ce parce que certaines ont pris, tardivement, plus d'importance à ses yeux ? Quoi qu'il en soit, celles qui ont été recouvertes sous la deuxième série sont données en texte pâle.

De ses 59 citations favorites, Montaigne cite 21 fois la Bible dont 13 fois l'Ecclésiaste et 5 fois Paul de Tarse. Ensuite, par fréquence décroissante, il cite 5 fois Sextus Empiricus, 4 fois Lucrèce, 4 fois Euripide, 3 fois Horace, 3 fois Sophocle, 2 fois Théogonis, 2 fois Socrate, 2 fois Ménandre etc. ]

 

Fréq. Auteur

Citation (Numéro de poutre)

21

Bible

 

13 x Ecclésiaste

- Le sommet de la science humaine, c'est prendre les choses comme elles sont. Laisser le reste. (1s)

- Soif de savoir : donnée par Dieu à l'homme pour le mettre sur le gril. (2s)

- Tout sous le soleil a même lot, même loi. (4s)

- D'aucune, grande ou petite, des innombrables créatures de Dieu, la notion n'est en nous. (6s)

- Toi qui ignores comment l'âme épouse le corps, tu ne sais rien des ouvrages de Dieu. (12s)

- Tu ignores, homme, si ton intérêt est plus ici que là ou si les deux partis se valent. (18s)

- Ne sois pas trop sage, tu deviendrais stupide. (20)

- Toujours le réel par sa complexité dépasse les mots de l'homme. (26s)

- Partout vanité. (30)

- De quoi es-tu fière, terre et cendre ? (32)

- Jouis du présent, le reste est hors de toi. (34s)

- Dieu a fait l'homme comme l'ombre : soleil couché, qui en jugera ? (37s)

- De tant d'ouvrages créés par Dieu, l'homme ne sait rien de plus que de l'empreinte du vent. (39s)

5 x Paul de Tarse

- Homme est argile. (15)

- Ne vous prenez pas vous-mêmes pour des sages ! (16s)

- Si quelqu'un estime savoir quelque chose, il ne sait pas encore ce que savoir veut dire. (21)

- Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se dévoie lui-même. (22)

- Ne soyez pas plus sages qu'il ne faut, ne vous enivrez pas de sagesse ! (23s)

1 x Isaïe

- Malheur à vous qui êtes sages à vos yeux ! (33)

1 x Proverbes

- As-tu vu un homme qui se prend pour un sage ? Il y aura plus à attendre d'un fou. (11)

1 x Psaumes

- Jugements du Seigneur ? Profond abîme ! (45s)

5 Sextus Empiricus

- Le jugement allant et venant, je ne saisis pas à égalité sans pencher. (A)

- Je ne conçois pas, j'attends, j'examine suivant usage et instinct. (B)

- C'est possible et ce n'est pas possible. (13)

- Contre chaque argument un argument égal. (35)

- Je n'arrête rien. (46)

4 Euripide

- Jamais je ne dirai que le mariage apporte plus de joies que de larmes. (4)

- Peut-on se prendre pour un homme supérieur, quand le premier accident venu vous efface tout entier ? (9s)

- Qui sait si ce qu'on appelle mort n'est pas vie, si vivre n'est pas mourir ? (25)

- Parmi les dieux comme parmi les hommes, diversité des goûts. (40)

4 Lucrèce

- Pauvres esprits humains, coeurs aveugles, quelles ténèbres, que de dangers en cette vie, quelle qu'en soit la durée ! (8)

- Ciel, terre, mer et toutes choses : un néant face au tout du tout de l'univers. (10)

- On a beau vivre, aucun plaisir ne naît qu'on ne connaisse déjà. (12)

- Le genre humain a les oreilles qui lui démangent. (28)

3 Horace

- Rude, le fardeau imposé par la divinité, mais plus léger pour qui l'accepte. (6)

- Partout où m'emporte le vent, je me pose un moment. (18)

- Quelle fatigue pour ton esprit à toujours penser au-dessus de soi ! (44s)

3 Sophocle

- Nous tous, les vivants : rien que fantômes, ombres sans poids. (7)

- Ne penser à rien: là est la vie la plus douce, car ne pas penser est un mal vraiment indolore. (9)

- Il est beau pour le mortel de penser à hauteur d'homme. (43s)

2 Ménandre

- Heureux qui gère son bien avec intelligence. (3)

- Ce dont tu es le plus fier, la belle image que tu as de toi, voilà ce qui te perdra. (41s)

2 Socrate

- Les outres vides s'enflent de vent, les hommes de prétention. (3s)

- La mauvaise piété suit le fumant orgueil comme son père. (16)

2 Théogonis

- Vivre de peu, mais à l'abri du mal ! (1)

- Rien de plus beau que la droiture, mais rien de plus agréable que la santé. (26)

1 Aulu-Gelle

- Pas plus d'une façon que de l'autre ou sans l'une et l'autre. (5)

1 Cornelius Nepos

- À chacun la destinée que son caractère lui façonne. (34)

1 Épictète

- Causes du tourment humain : non les choses, mais les idées sur les choses. (42)

1 Hérodote

- La haute estime de soi, Dieu se la réserve jalousement. (17s)

1 Homère

- De part et d'autre, vaste champ de paroles. (27)

1 Martial (adapté de)

- Ni craindre ni souhaiter mon dernier jour. (17)

1 Michel de l'Hospital

- Notre esprit erre dans les ténèbres, aveugle il ne peut voir le vrai. (36)

1 Perse

- Que de vide dans le monde ! (29)

1 Platon

- Bel est bon. (14)

1 Pline

- Seule certitude : rien n'est certain, et rien n'est plus pitoyable ou prétentieux que l'homme. (38)

1 Sotadès

- Parfaite autonomie : le plaisir véritable. (2)

1 Térence

- Homme je suis : rien d'humain ne m'est étranger. (19)

1 Xénophane

- Non, la claire vérité, aucun homme ne l'a sue, et jamais homme ne la saura. (24)

 

Schéma de la disposition des citations

A1    -    Le jugement allant et venant.

A2    -    Je ne saisis pas. (Sextus Empiricus)

A3    -    À égalité (Sextus Empiricus)

A4    -    Sans pencher (Sextus Empiricus)

--------------------------------------------------------------------------

B1    -    Je ne conçois pas (Sextus Empiricus)

B2    -    J'attends (Sextus Empiricus)

B3    -    J'examine. (Sextus Empiricus)

B4    -    Suivant usage et instinct.

--------------------------------------------------------------------------

1        -    Vivre de peu, mais à l'abri du mal ! (Théognis, dans Stobée)

1 (s)   -    Le sommet de la science humaine, c'est prendre les choses comme elles sont. Laisser le reste. (Ecclésiaste)

2        -    Parfaite autonomie : le plaisir véritable. (Sotadès, dans Stobée)

2 (s)   -    Soif de savoir : donnée par Dieu à l'homme pour le mettre sur le gril. (Ecclésiaste)

3        -    Heureux qui gère son bien avec intelligence. (Ménandre, dans Stobée)

3 (s)   -    Les outres vides s'enflent de vent, les hommes de prétention. (Socrate, dans Stobée)

4        -    Jamais je ne dirai que le mariage apporte plus de joies que de larmes. (Euripide, dans Stobée)

4 (s)   -    Tout sous le soleil a même lot, même loi. (Ecclésiaste)

5        -    Pas plus d'une façon que de l'autre ou sans l'une et l'autre. (Aulu-Gelle, sans doute via Henri Estienne annotant sur Sextus Empiricus)

6        -    Rude, le fardeau imposé par la divinité, mais plus léger pour qui l'accepte. (Horace)

6 (s)   -    D'aucune, grande ou petite, des innombrables créatures de Dieu, la notion n'est en nous. (Ecclésiaste)

7        -    Nous tous, les vivants : rien que fantômes, ombre(s) sans poids. (Sophocle, dans Stobée)

7 (s)   -    (Texte latin non identifié.)

8        -    Pauvres esprits humains, coeurs aveugles, quelles ténèbres, que de dangers en cette vie, quelle qu'en soit la durée ! (Lucrèce)

9        -    Ne penser à rien: là est la vie la plus douce, car ne pas penser est un mal vraiment indolore. (Sophocle, dans Érasme)

9 (s)   -    Peut-on se prendre pour un homme supérieur, quand le premier accident venu vous efface tout entier ? (Euripide, dans Stobée)

10      -    Ciel, terre, mer et toutes choses : un néant face au tout du tout de l'univers. (Lucrèce) (Texte restitué selon témoignage, après remplacement de la solive d'origine)

11      -    As-tu vu un homme qui se prend pour un sage ? Il y aura plus à attendre d'un fou. (Proverbes, 26.)

12      -    On a beau vivre, aucun plaisir ne naît qu'on ne connaisse déjà. (Lucrèce)

12 (s) -    Toi qui ignores comment l'âme épouse le corps, tu ne sais rien des ouvrages de Dieu. (Ecclésiaste)

13      -    C'est possible et ce n'est pas possible. (Sextus Empiricus)

14      -    Bel est bon. (Platon)

15      -    Homme est argile. (Saint Paul, sans doute via Érasme)

--------------------------------------------------------------------------

16       -   La mauvaise piété suit le fumant orgueil comme son père. (Socrate, dans Stobée)

16 (s)  -   Ne vous prenez pas vous-mêmes pour des sages ! (Épître de Paul aux Romains, 12.)

17       -   Ni craindre ni souhaiter mon dernier jour. (adapté de Martial)

17 (s)  -   La haute estime de soi, Dieu se la réserve jalousement. (Hérodote, dans Stobée)

18       -   Partout où m'emporte le vent, je me pose un moment. (Horace)

18 (s)  -   Tu ignores, homme, si ton intérêt est plus ici que là ou si les deux partis se valent. (Ecclésiaste, 11.)

19       -   Homme je suis : rien d'humain ne m'est étranger. (Térence)

20       -   Ne sois pas trop sage, tu deviendrais stupide. (Ecclésiaste, 7.)

21       -   Si quelqu'un estime savoir quelque chose, il ne sait pas encore ce que savoir veut dire. (Première épître de Paul aux Corinthiens, 8.)

22       -   Si quelqu'un pense être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se dévoie lui-même. (Épître de Paul aux Galates, 6.)

23       -   (Texte latin non identifié.)

23 (s)  -   Ne soyez pas plus sages qu'il ne faut, ne vous enivrez pas de sagesse ! (Épître de Paul aux Romains, 12.)

24       -   Non, la claire vérité, aucun homme ne l'a sue, et jamais homme ne la saura. (Xénophane, dans Diogène Laërce)

25       -   Qui sait si ce qu'on appelle mort n'est pas vie, si vivre n'est pas mourir ? (Euripide, dans Stobée)

26       -   Rien de plus beau que la droiture, mais rien de plus agréable que la santé. (Théognis, dans Stobée)

26 (s)  -   Toujours le réel par sa complexité dépasse les mots de l'homme. (Ecclésiaste, 1.)

27       -   De part et d'autre, vaste champ de paroles. (Homère, dans Diogène Laërce)

28       -   Le genre humain a les oreilles qui lui démangent. (Lucrèce)

29       -   Que de vide dans le monde ! (Perse)

30       -   Partout vanité. (Ecclésiaste, 1.)

--------------------------------------------------------------------------

31       -   (Texte latin non identifié, sur très courte solive.)

32       -   De quoi es-tu fière, terre et cendre ? (Ecclésiaste, 10.)

33       -   Malheur à vous qui êtes sages à vos yeux ! (Isaïe, 5.)

34       -   À chacun la destinée que son caractère lui façonne. (Cornélius Nepos, dans Érasme)

34 (s)  -   Jouis du présent, le reste est hors de toi. (Ecclésiaste, 3.)

35       -   Contre chaque argument un argument égal. (Sextus Empiricus)

36       -   Notre esprit erre dans les ténèbres, aveugle il ne peut voir le vrai. (Michel de l'Hospital)

37       -   (Texte non identifié.)

37 (s)  -   Dieu a fait l'homme comme l'ombre : soleil couché, qui en jugera ? (Ecclésiaste, 7.)

38       -   Seule certitude : rien n'est certain, et rien n'est plus pitoyable ou prétentieux que l'homme. (Pline)

39       -   (Texte grec non identifié.)

39 (s)  -   De tant d'ouvrages créés par Dieu, l'homme ne sait rien de plus que de l'empreinte du vent. (Ecclésiaste, 11.)

40       -   Parmi les dieux comme parmi les hommes, diversité des goûts. (Euripide, dans Érasme)

41       -   (Texte non identifié.)

41 (s)  -   Ce dont tu es le plus fier, la belle image que tu as de toi, voilà ce qui te perdra. (Ménandre, dans Stobée)

42       -   Causes du tourment humain: non les choses, mais les idées sur les choses. (Épictète, dans Stobée)

43       -   (Texte non identifié.)

43 (s)  -   Il est beau pour le mortel de penser à hauteur d'homme. (Sophocle, dans Stobée)

44       -   (Texte grec non identifié.)

44 (s)  -   Quelle fatigue pour ton esprit à toujours penser au-dessus de soi ! (Horace)

45       -   (Texte latin non identifié.)

45 (s)  -   Jugements du Seigneur ? Profond abîme ! (Psaumes, 35.)

46       -   Je n'arrête rien. (Sextus Empiricus)

--------------------------------------------------------------------------

[1] Extrait du Catalogue des sentences de la "Librairie" du site Société internationale des Amis de Montaigne (page consultée le 21 janvier 2010).

Philo5...
                    ... à quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?