Bienvenue au 50e « Philo sans fumée » de juillet 2004

Bonjour à tous! 

-----------------------------------------------

N O U V E L L E S

 Plus de 15000 visiteurs ont visité Philo5 en juin. Merci à tous.

 Un nouveau philosophe a été ajouté. Il s'agit de Condillac, un empiriste français. Ceci porte à 102 le nombre total de philosophes répertoriés sur Philo5.

* Six (6) courts textes originaux ont été ajoutés ce mois-ci. Il s'agit de Voltaire, Condillac, Hume, Vico, Newton et La Mettrie.

*  L'ordinateur vous permet d'avoir accès à de nombreux textes mais il n'est pas encore aussi convivial que le livre. Saviez-vous que vous pouvez vous procurer tous les livres de Philo5? Visitez la librairie de Philo5 et commandez la toute nouvelle édition de « Les philosophes » et « Ma collection de citations ». Vous pouvez aussi vous les procurer à la Librairie Bertrand, la seule librairie à Montréal accordant 20% d'escompte sur tous les livres (demandez Valérie). ððð

 

-------------------------------------------------

 

S U J E T   D U   M O I S  :

L A   F I N D U   M O N D E

 La fin du monde est un thème central qui revient sans cesse, que ce soit sous un regard religieux, écologique ou philosophique. Je vous en propose une vision originale dans le texte suivant : La fin du monde.

 

-------------------------------------------------

L E   P H I L O S O P H E   D U   M O I S   :   G U I L L A U M E   D E   C H A M P E A U X

 

Avec Guillaume de Champeaux, nous entrons dans la querelle des universaux. Celui-ci nous fait remarquer que l'esprit peut concevoir une idée générique à partir d'un objet spécifique. « Je vois le cheval mais non la ‘chevalité' » nous dit De Champeaux. Avec l'avènement de la robotique, cette affirmation nous présente toute son importance. Comment pouvons-nous faire en sorte que, avec les millions d'images différentes que les « yeux » d'un robot captent, il puisse interpréter celles-ci comme une seule et unique chose, par exemple, un cheval? Comment en arrivons-nous à réduire ce monde analogique si complexe à quelques concepts simples? Est-ce seulement possible. Malgré les quelques progrès de la robotique, ce problème est un frein énorme à l'apparition dans notre quotidien des nombreux robots humanoïdes que nous avaient promis les Asimov[1] du 20e siècle.

 

-------------------------------------------------

L E S   N O T I O N S   E T   L E U R S   R E L A T I O N S.

 

Ce mois-ci, nous allons nous pencher sur la notion de Limite. Exemples : La folie est-elle la limite de l'imagination? Dans quelles limites l'amour peut-il satisfaire l'homme?[2] La notion de limite est très bien représentée par l'asymptote en mathématique. C'est un point où il se produit quelque chose d'extraordinaire. Hors d'un champ défini, la limite indique un point de transformation radical.

 

-------------------------------------------------

L E S   L I V R E S   D U   M O I S

 

Colère, Denis Marquet

 Le livre de poche, © 2001

Des animaux domestiques, notamment les chiens, deviennent subitement enragés pendant un moment et tuent leurs maîtres ; des virus mortels déciment des populations entières ; des mutations spontanées dans les fruits et légumes empoisonnent ces aliments ; des tremblements de terre extrêmement importants (8.8 à l'échelle Richter) se déclenchent. Tout ceci arrive un peu partout spontanément à peu près en même temps sur la planète, et vise spécifiquement la race humaine. Une vraie colère de Dieu personnifié dans Gaïa, la Terre-Mère. Une madone émancipée, miraculeusement ressuscitée des morts, vient prêcher le nouvel évangile à une bande d'hommes scientifiques déconnectés de la vie. Si vous avez des tendances nouvel-âgiste féministes avec un brin de nostalgie chrétienne, vous allez vous régaler : les hommes sont bêtes, irresponsables, grossiers, chamailleurs ou scientifiques ; la femme est avisée, aimante et salvatrice.

 

* * *

Lettres philosophiques, Voltaire

Éditions Mille et Une Nuits © 1999

Voltaire n'avait pas la langue dans sa poche. Si bien qu'il dut séjourner quelques temps en prison dès l'âge de 21 ans. Ceci allait composer sa dramatique de vie : un combat incessant en faveur de la tolérance et de la liberté d'expression. Quelques années plus tard, il se réfugie en Angleterre pour pouvoir jouir de la liberté de s'exprimer. C'est là qu'il écrivit ses Lettres anglaises ou Lettres philosophiques. Ce petit livre nous apprend mille choses sur les religions variées de l'Angleterre. On y apprend aussi les opinions de Voltaire sur Newton, Descartes, Locke, Pascal et toutes sortes de sujets politiques, sociaux, littéraires et scientifiques. Ce philosophe a une opinion tranchée qui le rend facilement accessible. Cette lecture est incontournable puisqu'on y réfère sans cesse quand on parle de Voltaire.

 

-------------------------------------------------

R I R E   E T   S' A T T E N D R I R

 

Ayez toujours le courage de dire ce que vous pensez...

-------------------------------------------------

P O U R   L E S   N O U V E A U X   P A R T I C I P A N T S

 

Philo sans fumée c'est un peu comme un repas communautaire où chacun apporte son plat à partager. Vous pourrez mieux comprendre sa raison d'être en prenant connaissance de l'« Intention de Philo sans fumée ».

 

Voici votre invitation.

 

-----------------------------------------------------------------

P E N S É E   D U   M O I S

 

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.

Voltaire 

-----------------------------------------------------------------

« Philo sans fumée » est une activité mensuelle organisée par Philo5 le premier vendredi de chaque mois. Vous êtes cordialement invité à y participer. Si vous ne pouvez venir en personne, écrivez-nous  vos réflexions. Elles seront communiquées au groupe et viendront enrichir notre rencontre. Qu'elle soit épistolaire ou en personne, nous vous remercions de votre présence.

 

François Brooks

 

 www.philo5.com

A quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?



[1] Isaac Asimov est un des nombreux auteurs de science fiction qui avait élaboré sa littérature autour de robots humanoïdes dont le plus célèbre a été « Les robots », Collection J'ai lu #453 ©1972-2001.

[2] Michel Tozzi, « Penser par soi-même », Éditions Chronique Sociale ©1996