Bienvenue au 47e « Philo sans fumée » du 2 avril 2004

Bonjour à tous! 

-----------------------------------------------

N O U V E L L E S

 Je vous invite à lire la toute nouvelle version de Ma collection de citations :

http://www.philo5.com/Ma%20collection%20de%20citations/Ma%20collection%20de%20citations.htm. Revue et augmentée de 55 nouvelles citations, elle en comporte maintenant 215. Mais c'est la qualité qui compte. Jugez par vous-même, en voici quelques-unes :

195 – La philosophie c'est simple mais la simplicité n'est pas facile (Guy Thétreault)

195 – De quelle couleur est le cheval blanc de Napoléon? Ça dépend de vos lunettes (Pierre V. Brooks)

198 – La foi est une certitude objective (Kant)

208 – Jamais ne vécut philosophe qui put en silence supporter le mal de dents (Shakespeare)

201 – Je veux un athéisme qui m'apprenne à lire Isaïe (Manuel de Diéguez)

 

À partir de janvier 2004, j'ai entrepris d'enrichir la section « Les Philosophes » de textes originaux. Jusqu'ici, cette section s'était limitée à présenter brièvement les philosophes occidentaux. J'entreprends maintenant d'ajouter quelques courts textes originaux de ces philosophes de telle sorte que la « Rencontre philosophique » que je propose avec ces grands esprits soit plus intime. Mais, pas question de les laisser discourir et nous ennuyer. Je choisis délibérément de ne présenter que l'essentiel du texte où se formule la genèse de leurs idées géniales. Graduellement, je souhaite meubler leur présence sur Philo5. J'ai commencé avec Platon, Descartes, Pascal et Nietzsche. (Cliquer sur le lien souligné dans la page du philosophe).

 

-------------------------------------------------

S U J E T   D U   M O I S   :

A P O T E M N O P H I L I E   ( W A N N A B E )[1]

 

Mardi le 9 mars, aux Grands Reportages, Radio-Canada a présenté un dossier troublant concernant une curieuse « maladie ». Nous connaissons déjà l'engouement pour la « modification corporelle » : cheveux, tatouage, scarifications, perçage, transsexualité et ... ablation d'une phalange. Mais le « wannabe », lui, prend son corps littéralement comme un bloc brut à sculpter. Le reportage nous présente des « artistes » apparemment sains d'esprit qui se sont fait amputer un membre parce qu'ils étaient convaincus que ce membre n'était pas eux. Cherchant à faire correspondes leur identité corporelle le plus possible avec le sentiment le plus intime de ce qu'ils croient être, ils se sont amputés, qui un bras, qui une jambe complète et ont entrepris de vivre avec une prothèse qu'ils considèrent plus familière que leur propre membre. Le plus troublant dans tout ça c'est la participation active du corps médical (en Irlande) dans cette entreprise. Deux cas présentés ont obtenus l'amputation sous prescription médicale de leur psychiatre (!!!) qui, de guerre lasse, n'a pu faire autrement que de reconnaître que cette obsession de l'amputation préoccupe ces gens à un point tel qu'il leur est impossible de fonctionner normalement avec leur membre « intru ». Voici un lien qui parle du Wannabe comme d'un aspirant :

http://www.overground.be/article.php?code=58&lan=fr

 

-------------------------------------------------

L E S   P H I L O S O P H E S   D U   M O I S   :   B O È C E

http://www.philo5.com/Les%20philosophes/Boece.htm

Avec Boèce, nous allons clôturer l'Antiquité. Dernier Romain et premier Scolastique, il professe que « Dieu est le créateur et le conducteur du monde. Selon lui, c'est Dieu qui donne au monde son unité. La destinée (apparemment) néfaste n'est là que pour éprouver et améliorer l'homme, ou pour le punir ». Commentateur de l'œuvre de Platon et d'Aristote on le considère comme le pionnier du commentaire philosophique qui fera tradition dans l'enseignement. Il a écrit un livre portant un titre invitant : La consolation de la philosophie.

 

-------------------------------------------------

T E X T E   D U   M O I S

 

Avec un argument qui semble imiter les premières féministes qui s'opposaient à ce qu'on décide pour elles si elles devaient enfanter ou non, l'aspirant à l'amputation volontaire donne pour argument qu'il est le propriétaire de son corps. À la manière d'Aurobindo qui voulait que le corps tout entier parvienne à une « conscience cellulaire » du corps, la jambe elle, bien vivante, n'aurait-elle pas quelque chose à dire?

Requiem pour membre encombrant

 

-------------------------------------------------

L E S   N O T I O N S   E T   L E U R S   R E L A T I O N S.

 

Ce mois-ci, nous allons nous pencher sur la notion de contrainte. Exemple : Une preuve rationnelle de l'existence de Dieu peut-elle nous contraindre à y croire? J'entends souvent argumenter des gens comme s'ils voulaient forcer l'autre à penser comme eux. Ça m'amuse parce qu'à ces occasions, je constate le plus souvent que leurs arguments sont mal étayés, qu'ils essaient de démontrer leur point en utilisant des clichés éculés sans même connaître la manière de penser de leur adversaire. Mais laissons de côté ces querelles de chiffonnier pour nous intéresser plutôt à la force de la contrainte rationnelle. Si on vous apportait des arguments béton sur l'existence de Dieu (ou de son inexistence si vous êtes croyant) vous laisseriez-vous contraindre à y croire (ou à ne plus y croire). En somme, la rationalité, même en tenant compte des facteurs émotionnels, a-t-elle la force d'un absolu?

 

-------------------------------------------------

L E S   L I V R E S   D U   M O I S

Dieu est mort, Friedrich Nietzsche

 (Éditions de La Martinière/Éditions Xavier Barral © 2003)

Une des plus fabuleuse méprise en ce qui concerne Nietzsche concerne l'interprétation qu'on donne généralement à cette petite phrase qu'il a formulée, reprise par tout un chacun et qui est le titre de ce livre. L'interprétation populaire est la suivante : « Dieu est mort! Youppie! On est enfin débarrassé du tyran universel qui nous opprime depuis la nuit des temps ». Revoyons-la dans son contexte original. Voici ce qu'a véritablement écrit Nietzsche : Dieu est mort! Dieu gît mort! Et c'est nous qui l'avons tué! Comment nous consoler, nous les meurtriers d'entre les meurtriers? Ce que le monde possédait jusqu'à présent de plus sacré et de plus puissant a été saigné sous nos couteaux — qui nous nettoiera de ce sang? Il me semble évident que la mort de Dieu était loin d'égayer Nietzsche. Il en fut si désappointé qu'il éprouva le besoin de le remplacer immédiatement en annonçant le concept de Surhomme, sorte de transformation où certains privilégiés « Plus qu'humains » se distinguent par une totale liberté à l'égard des valeurs traditionnelles, le tout annoncé par un prédicateur nommé Zarathoustra.

 

* * *

Les grandes interrogations politiques, Bertrand Vergely

 Les essentiels Milan # 145, 1999

« Je vais imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : Je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs dont ils emplissent leur âme... Au-dessus d'eux s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. » Tocqueville, De la démocratie en Amérique, 1840. Hé oui, ceci a été écrit en 1840. Quel visionnaire ce Tocqueville! Merci Bertrand Vergely de m'avoir livré cette perle philosophique.

 

Le cerveau, Émile Godaux

 Les essentiels Milan # 21, 2001

Il existe dans notre cerveau deux petites zones, appelées zone de Broca et zone de Wernicke. Deux petits bouts de viande responsables de la plupart de nos activités intellectuelles verbales. La zone de Broca est le centre dans lequel sont stockés tous les programmes moteurs nécessaires pour articuler les mots. Elle envoie ses informations à la partie du cerveau qui commande les muscles des cordes vocales. La zone de Wernicke est une sorte de dictionnaire de correspondances sons-mots. Elle associe à chaque ensemble de sons correspondants à un mot, une « image auditive » du mot. C'est dans cette zone que certains ensembles de sons sont reconnus comme étant des mots. Elle reçoit ses informations de la zone auditive primaire. Deux petits bouts de viande sans lesquels nous ne pourrions pas dire que l'homme est un animal symbolique.

 

-------------------------------------------------

R I R E   E T   S' A T T E N D R I R

 

Gilbert Natan m'a fait parvenir les résultats d'un sondage de l'ONU... Merci Gilbert!

Sondage de l'ONU sur la faim dans le monde

 

-------------------------------------------------

P O U R   L E S   N O U V E A U X   P A R T I C I P A N T S

 

Philo sans fumée c'est un peu comme un repas communautaire où chacun apporte son plat à partager. Vous pourrez mieux comprendre sa raison d'être en prenant connaissance de l'« Intention de Philo sans fumée ».

 

Voici votre invitation.

 

-----------------------------------------------------------------

P E N S É E   D U   M O I S

 

Je veux un athéisme qui m'apprenne à lire Isaïe.

Manuel de Diéguez 

-----------------------------------------------------------------

R E M E R C I E M E N T S

 

J'aimerais remercier tout particulièrement les collaborateurs qui ont participé à Philo sans fumée ce mois ci :

Guy Tétreault, Daniel Descheneaux, Dominique Giraudet, Aline de Diéguez, Manuel de Diéguez, Martin Gordon, Heinz-Dieter Chiba, Patrick Le Jallé, Gilbert Natan, Louise Dastous et Yao-Hua Chen.

Votre participation m'a été très précieuse

-----------------------------------------------------------------

« Philo sans fumée » est une activité mensuelle organisée par Philo5 le premier vendredi de chaque mois. Vous êtes cordialement invité à y participer. Si vous ne pouvez venir en personne, écrivez-nous  vos réflexions. Elles seront communiquées au groupe et viendront enrichir notre rencontre. Qu'elle soit épistolaire ou en personne, nous vous remercions de votre présence.

François Brooks

 www.philo5.com

A quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?



[1] J'ai trouvé l'image sur le site http://www.theatlantic.com/issues/2000/12/elliott.htm « A New Way to Be Mad ».