EXISTENTIALISME 

Jaspers

18831969

Psychiatre allemand

 Existentialisme transcendant

 Humanisme

* L'ENGLOBANT *

 Chacun dramatise sa vie pour accéder à l'existence.

 La science, c'est la connaissance extérieure ; l'existence, c'est la connaissance intérieure.

 L'englobant est la transcendance, forme ultime de l'existence individuelle.

L'être-là (Dasein) accède à l'être-soi (Existenz)

L'humain vit d'abord et toujours dans la quiétude somnolente des conditions extérieures qui lui semblent aller de soi. Un jour ou l'autre, il est soumis à des expériences particulières qui le confrontent à sa propre existence. Ce sont des situations limites : la mort, le combat, la souffrance, la faute. Ces épreuves font vaciller l'attachement aux conditions extérieures qui deviennent incertaines et menaçantes : l'individu est alors radicalement renvoyé à lui-même.

Lorsque je me demande « Qu'est-ce qui est réel, qu'est-ce que la réalité ? » je suis vite confronté aux limites des réponses empiriques ou scientifiques. Je dois alors choisir entre la résignation, le désespoir ou en venir à la Transcendance. En choisissant la Transcendance, je confronte la limitation de ma propre liberté, l'« Existenz » ; c'est alors que je ressens la véritable existence. L'existence constitue un déchirement entre notre présence dans le monde (Dasein (être-là)) et notre aspiration à une « transcendance ». « L'être qui — dans le phénomène du Dasein (être-là) — n'est pas, mais peut et doit être, et décide par conséquent s'il est éternel : cet être je le suis moi-même comme existence. »

Ce que l'homme peut être de façon authentique n'est pas encore donné avec son simple être-là (Da-sein) empirique, mais est la tâche qu'il doit accomplir dans sa liberté. L'existence (l'être-soi) est donc tout ce qui constitue essentiellement mon moi.

Science extérieure vs existence intérieure

La connaissance scientifique et objective pose une limite fondamentale. En science, tout l'être se réduit à l'objectif, c'est-à-dire à ce qui peut être étudié de l'extérieur. Pourtant, je ne peux me connaître moi-même que de l'intérieur par l'existence.

Chiffre

L'existence accède à la transcendance grâce aux chiffres (symboles à déchiffrer), qui sont le langage de la transcendance dans l'immanence. Par la lecture des chiffres (tout peut devenir chiffre : la nature, l'histoire, l'échec) l'immanence apparaît comme transcendance.

L'Englobant comporte 7 modes

L'Englobant est l'être lui-même, c'est-à-dire tout être individuel n'étant pas englobé par un autre.

  1. Le Dasein
    Simple présence dans le monde, lieu de toute expérience. C'est l'être-là, là où on se trouve soi-même.

  2. La conscience en général
    Conscience en tant que perceptions universellement valables, observées et décrites par la pensée objective (bref, la science).

  3. L'esprit
    En tant qu'entité vivante qui participe aux idées fondatrices de sens.

  4. Le monde
    Lieu et espace où tout existe et se produit, et auquel on a accès de quelque façon que ce soit mais, en tant qu'entité s'opposant à ce que je suis moi-même. Je suis dans le monde mais je ne suis pas ce monde.

  5. L'existence
    En tant que dasein confronté au monde.

  6. La transcendance
    C'est l'englobant de l'englobant, fondement originaire de tout être.

  7. La raison
    Force génératrice de vérité unifiante agissant sur tous les autres modes.

Chaque mode prend son sens de ses rapports avec tous les autres pour constituer la vérité. La non-vérité apparait lorsqu'un mode s'isole et se pose en absolu.

Sources

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?