XXe SIÈCLE

Derrida (Jacques)

1930 2004

Philosophe français

Post-structuralisme

Déconstructionnisme

* DIFFÉRANCE *

La pensée dichotomique fige l'idée que nous avons du monde qui est en réalité fluidité et mouvement. La signification d'un terme ne se comprend qu'à partir d'un autre terme dont il diffère ; elle n'est jamais fixée définitivement mais toujours différée. Il faut dépasser la différence par la différance.

La philosophie occidentale souffre de concevoir le monde sous la forme d'oppositions, de différences : intérieur/extérieur ; intelligible/sensible ; sujet/objet ; essence/apparence ; sens/signe ; parole/écriture ; etc. Il faut déconstruire cette opposition des choses pour parvenir à comprendre la différance : fluidité originelle, fond indéterminé d'où procède toute différence et tout mouvement. La pensée doit dépasser l'illusion de la différence métaphysique dichotomique en la déconstruisant pour réaliser qu'elle s'est construite en réalité d'oppositions qui sont fluides, changeantes, de différances. Ainsi, on doit s'échapper du logocentrisme qui consiste à croire que la parole vaut davantage que l'écriture parce que cette dernière figerait la pensée qui demande à rester vivante. De même, nous devons nous échapper à tout jugement de valeur voulant que dans une opposition, un des deux termes soit supérieur à l'autre. Sans intérieur, l'extérieur n'aurait pas de sens ; sans sujet, pas d'objet compréhensible ; sans le vide, le plein ne veut rien dire. La signification d'un terme ne se comprend qu'à partir d'un autre terme dont il diffère ; elle n'est jamais fixée définitivement mais toujours différée.

Le symbole de l'écrit a ceci de particulier qu'il renvoie à autre chose que la trace sur le papier. Cette trace contient une différance qui la vide d'elle-même lorsqu'on la compare à ce qu'elle représente. Ce qu'elle représente est absent. Cette absence est un vide, une symbolisation de la présence de l'objet réel. Ce vide est la possibilité même de l'organisation du langage et de ses signes arbitraires qui représentent toujours une absence. Le langage est une construction de sens à partir de signes dont nous avons perdu la trace du processus d'assemblage. Il faut déconstruire le langage pour comprendre de quoi il est fait.

Il faut enseigner la philosophie dès l'école secondaire (à l'âge de 11-12 ans).

         

Philo5
                    À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?