Bonjour à tous!

 

Philo sans fumée aura lieu vendredi le 5 juillet à 19h30.

Bienvenu à tous!

S.V.P. Confirmez votre présence.

Apportez votre étonnement et votre jus... de fruits.  J

Un stationnement privé qui peut accueillir jusqu'à six voitures est mis à votre disposition gratuitement. Profitez-en!

 

-------------------------------------------------

N O U V E L L E S

 

Philo sans fumée fera relâche en août pour les vacances. Bonnes vacances! Il y aura cependant une journée de randonnée pédestre qui remplacera la rencontre habituelle. Je vous ferai part des détails dans mon prochain envoi. Ceux que ça intéresse sont les bienvenus. Faites-le moi savoir.

 

-------------------------------------------------

S U J E T S   D U M O I S

 

Êtes-vous pour la liberté d'expression? Noam Chomsky l'est inconditionnellement.

(http://www.philo5.com/Les%20vrais%20penseurs/09%20-%20Noam%20Chomsky.htm )

Il a même signé une pétition pour réclamer la liberté d'expression dans l'affaire Faurisson, ce professeur d'Histoire Français qui adoptait une position négationniste. (Il prétendait que l'holocauste n'avait pas eu lieu.) Pourtant, Chomsky n'est ni négationniste ni antisémite. Il place simplement la liberté d'expression au-dessus de tout.

 

Georges Brassens aussi n'avait pas peur de la polémique. Il nous l'exprima dans sa chanson

« Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons » dans le verset suivant :

 

Jouant les ingénus, le père de Candide,
Le génial Voltaire, en substance écrivit
Qu'il souffrait volontiers - complaisance splendide -
Que l'on ne se conformât point à son avis.
"Vous proférez, Monsieur, des sottises énormes,
Mais jusque à la mort, je me battrais pour qu'on
Vous les laissât tenir. Attendez-moi sous l'orme !"
"Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons."

 

* * *

 

Un anonyme qui me veut du bien m'a envoyé le lien suivant qui, ma foi, s'avère fort instructif :

http://www.philo-net.com/Jean_Peltier1.htm

Sauriez-vous faire la distinction entre un substantif et un adjectif? En fait, le second qualifie le premier. Ceux qui me connaissent savent que j'aime bien ces jeux d'œuf et de poule où l'on s'égare à croire que l'un peut exister sans l'autre. Jean Peltier a bien joué le jeu et nous démontre que l'un ne va pas sans l'autre même si la dissection de notre langage nous les fait concevoir distinctement.

 

-------------------------------------------------

L E P H I L O S O P H E   D U   M O I S   :   P R O T A G O R A S

                                                 

http://www.philo5.com/Les%20philosophes/Protagoras.htm

 

Protagoras, second sophiste, attire notre attention sur le fait que l'homme est la mesure de toute chose. Il nous montre que l'objectivisme est impossible puisque quoi que ce soit qui soit dit ou pensé provient d'un individu qui a nécessairement un point de vue personnel sur ce qu'il observe.

 

-------------------------------------------------

T E X T E   D U M O I S

 

Qu'avez-vous lu ce mois-ci? Vous lisez peu, presque pas ou pas du tout? À quand remonte la lecture de votre dernier livre? Et si on vous interdisait de lire que feriez-vous? Voici le texte que m'a inspiré la lecture de Ray Bradbury « Fahrenheit 451 ».

 http://www.philo5.com/Meditations%20publiques/020509%20Fahrenheit%20451.htm

 

ce livre traite d'un sujet sur lequel je m'inquiétais et qui m'avait inspiré le texte suivant :

http://www.philo5.com/Je%20pense%20toujours,%20tant%20pis%20pour%20les%20arbres/990827%20Qui%20lit.htm

 

 

-------------------------------------------------

Les N O T I O N S   E T   L E U R S R E L A T I O N S.

 

Après avoir examiné les grandes questions des philosophes, nous aborderons ce mois-ci le concept de notion. Pour comprendre la philosophie, il faut connaître certaines notions et savoir les mettre en relation. Dans la page suivante, je présente une définition de notion et j'expose les types de relations entre les notions.

http://www.philo5.com/Penser%20par%20soi-meme/Les%20notions%20et%20leurs%20relations.htm

 

Mais n'allons pas trop vite. Nous allons les prendre une à la fois.

Commençons par la « Relation » au sens large. Essayer de répondre à la question suivante :

 

Comment concevez-vous les relations entre l'État et l'individu? (cf. anarchisme, fascisme, démocratie...)

 

Pour que le sujet vous semble moins rébarbatif (je sais, la philo, c'est rasoir) je vous propose une réponse plutôt rigolote à cette question.

 

-------------------------------------------------

L E L I V R E   D U   M O I S

 

Je vous propose ce mois-ci « Deux heures de lucidité » avec Noam Chomsky aux éditions LES ARÈNES. Ce sont des entretiens recueillis par Denis Robert, Romancier et enquêteur, et Weronika Zarachowicz, journaliste. Chomsky me donne le plaisir de voir ce que l'on appelle la société un peu comme si l'on nous invitait à voir les structures qui supportent les décors d'une scène. Il a une vision toute particulière des intellectuels, de la liberté d'expression, des centres de pouvoir, du capitalisme, de l'économie invisible, de la démocratie, des médias et de la politique étrangère qu'il nous livre courageusement. Je dis courageusement parce qu'il en faut du courage pour essayer d'ouvrir les yeux sur les mécanismes sociaux dont la grande majorité préfère ne voir que le côté magique du spectacle.

 

Voici quelques phrases tirées du livre :

 

« Je déteste ce que vous écrivez, mais je suis prêt à me faire tuer pour que vous ayez le droit de l'exprimer. » disait Voltaire.

Dans la Bible, le « prophète » désigne en fait « l'intellectuel ».

Dans une démocratie, le rôle dévolu aux masses doit être celui de « spectateurs intéressés devant ce qui se passe » et pas celui de « participants ».

Il n'y a pas de capitalisme. On est en présence d'une économie qui se partage entre un énorme secteur public, qui assume collectivement les coûts et les risques, et un énorme secteur privé qui est entre les mains d'institutions totalitaires. Ce n'est pas du capitalisme.

Pour résumer, les gens vivent aujourd'hui dans les centres commerciaux.

Plus une société est libre, plus elle a recours à la peur et à la propagande... La nôtre se sert de la propagande commerciale.

C'est l'absence de profondeur et la superficialité, et non la rapidité, qui affectent la perception du présent.

 

-------------------------------------------------

E N  B R E F

 

Patrick Lejallé s'est marié avec la belle Nancy et ils sont partis se re-marier en Bretagne. Ogouma Tejumo est parti revoir sa terre natale, le Bénin, et, de retour ici, enrichi d'une maîtrise, il ira enseigner le français en Ontario. Félicitations Tejumo! Guy Tétreault est en convalescence, prompt rétablissement Guy!

 

-------------------------------------------------

P O U R   L E S N O U V E A U X   P A R T I C I P A N T S

 

Voici la page d'invitation :

 

http://www.philo5.com/Philosophie%20sans%20fumee.htm

 

-------------------------------------------------

 

Bonne semaine et à vendredi!

 

François Brooks

----------------------------------------

www.philo5.com

-----------------------------------------------------------------

 

P E N S É E   D U M O I S

 

Chaque lecteur est, quand il lit, le propre lecteur de soi-même. L'ouvrage de l'écrivain n'est qu'une espèce d'instrument optique qu'il offre au lecteur afin de lui permettre de discerner ce que sans ce livre, il n'eut peut être pas vu en soi même.

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu

-------------------------------------------------

Si vous recevez cet envoi, c'est que vous avez déjà manifesté de l'intérêt pour Philo5. Vous faites partie d'un petit groupe dont l'intérêt premier n'est pas l'expansion. Si vous désirez être retiré de cette liste d'envoi, répondez simplement à ce courriel en inscrivant : « RETIREZ-MOI S.V.P. » dans le 'sujet' en tête.