Janvier 2000

Présentation de Mes lectures

par François Brooks

En garder quelque chose...

Ma mémoire fonctionne très bien : elle oublie tout le temps. De plus, je lis assez lentement. Après dix pages (environ une heure) d'un essai philosophique me demandant de concevoir le monde autrement, j'arrive généralement à la limite de ma concentration. Ensuite, mon esprit se brouille, je somnole ou mes pensées partent en tout sens.

Je m'attristais de voir mes livres sombrer dans l'oubli. Des semaines, des mois de lecture perdus peu de temps après la dernière page. Comment retrouver les passages qui m'avaient affectés? Comment entretenir la présence des auteurs et le plaisir des découvertes que la rencontre m'avait occasionnée?

Lire, nous dit Roland Barthes, c'est toujours écrire une œuvre ; c'est la réécrire en nous. Un livre sans annotations n'a pas été lu. Ma rencontre avec l'auteur nécessite donc une forme de dialogue où je m'introduis dans sa pensée pour me l'approprier. En écrivant les passages choisis l'exercice de ma lecture prend tout son sens. Par conséquent, ce que vous trouverez ici est personnel ; c'est une lecture qui m'appartient. La vôtre serait sans doute différente.

Comme le savoir a la curieuse nature de se perdre lorsqu'on le garde pour soi-même, j'ai entrepris de le partager. J'ai essayé de condenser la pensée de l'auteur, d'en garder l'essentiel. Ainsi, la rédaction des passages choisis de mes lectures permet d'en garder quelque chose et vous offre une introduction à chacun de ces livres.

J'ai un petit code simple pour annoter mes lectures. Ceci me permet — en plus des soulignements variés — de laisser des repères pour retrouver les moments importants. Comme ces annotations sont appréciatives, vous ne les retrouverez pas dans les passages choisis. Mes livres sont aussi annotées de nombreux commentaires dont je vous fais grâce. Je n'ai pas cru bon d'orienter votre lecture autrement qu'en restituant les passages tels qu'ils ont été publiés. Nulle part ailleurs que dans mes textes, je ne me permets d'ajouter mes observations personnelles.

Je mets donc à votre disposition quelques-unes de mes lectures. Et si cet exercice est aussi pour vous un travail ardu, il me fait plaisir de vous faciliter la tâche. Peut-être ceci vous incitera-t-il à lire chaque œuvre dans le texte.

Philo5...
                    ... à quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?