Enfin quelqu'un qui ne pense pas comme tout le monde !

 Appréciations 

 

Clotilde Auber

2004-08-18

France

 

Enfin quelqu'un qui ne pense pas
comme tout le monde !

 

Bonjour Monsieur Brooks,

Je lis avec beaucoup d'intérêt vos textes et... avec beaucoup de plaisir.

Et je me dis : « enfin quelqu'un qui ne pense pas comme tout le monde, qui n'est pas un mouton de Panurge... c'est si rare. »

Depuis si longtemps que je m'évertue à dire que la femme y perd à revendiquer être l'égale de l'homme.

La femme était mieux respectée et estimée dans son rôle d'autrefois.

Quel dommage et quel gâchis !

Je n'ai jamais pu comprendre que les femmes puissent déléguer à des étrangers la garde et l'éducation de leurs enfants... écoles, gardiennes, nourrices... Mais pourquoi rêvent-elles d'avoir des enfants si c'est pour les éloigner d'elles dès que c'est possible ? Certains parents vont même jusqu'à "caser" leurs enfants dans la famille pour partir en vacances afin de ne pas être dérangé, ou bien pour faire des économies (les enfants ça coûte cher en vacances).

Ma mère, mère au foyer, n'est jamais allée nulle part sans nous. Quand elle se déplaçait c'était avec nous (mon frère, ma soeur et moi). Je n'ai jamais connu de nourrices, de gardiennes, de centre de vacances. Il n'y a que l'école qui nous séparait. Je me souviens que ma mère disait qu'elle n'irait jamais là où ne pourrions pas être avec elle.

Logique en fait, quand on est responsable d'une petite famille, on ne doit pas souhaiter faire ce qui n'est possible qu'au célibataire. On ne peut pas vouloir la chaîne et la montre, le beurre et l'argent du beurre. C'est un choix à faire dès le départ en somme... quand on fonde une famille il faut faire une croix sur certaines choses, ce n'est pas un sacrifice... c'est naturel. De la même façon qu'il est naturel qu'on ne se distraie pas sur notre temps de travail, il est naturel qu'on ne profite plus de certaines activités "égocentriques" lorsqu'on a à charge une famille.

Alors aujourd'hui j'ai du mal à concevoir ce que je vois... des parents qui se débarrassent des enfants à la moindre occasion : pour aller travailler, pour faire du sport, pour faire des commissions, pour prendre des vacances...

Exactement comme on dépose des animaux domestiques au chenil dans l'attente de pouvoir à nouveau s'en occuper.

Et puis je me dis dans un autre ordre d'idée que si les femmes restaient chez elle à élever leurs enfants plutôt que de faire carrière, cela laisserait plus de possibilités de travail aux hommes, donc plus de couples auraient de meilleurs revenus. De plus, enfants comme parents s'y retrouveraient dans une meilleure qualité de vie.

Pratiquement ? Si les activités ménagères étaient faites dans la journée sur la semaine, il n'y aurait presque plus rien à faire les week-ends, les couples auraient donc plus de temps à passer ensemble ainsi qu'avec leurs enfants. Au lieu de cela tout le monde fait ses corvées de maison les fins de semaine... il est où l'avantage là ? Où est la qualité de vie que normalement le travail de la femme permettrait d'apporter ?

Et puis sans compter que le soir il faut s'occuper des enfants après une longue journée de travail. Alors je doute qu'on soit suffisamment patient et compréhensif envers eux... on bâcle et on se représente ce moment privilégié, qui est d'éduquer et de s'occuper des enfants, comme une corvée de plus. Quel bel exemple pour des enfants... des parents absents, qui passent leur temps à travailler (pour leur bien et pour leur apporter le confort à ce qu'il paraît... mais c'est quoi leur bien ou le confort pour un enfant ?) ou à sortir sans eux. L'enfant aura vite compris : « papa et maman sont là pour subvenir à nos besoins financiers, c'est tout ». Où sont les rapports humains dans tout cela ? Où sont les valeurs ?

Bref il est temps, plus que temps, selon mon avis, que la femme se réveille, elle qui se dit si intelligente, si capable de tout... qu'elle regarde un peu midi à sa porte et qu'elle essaie de mettre de l'ordre dans son foyer avant de vouloir régenter la planète.

Les hommes sont ce qu'ils sont, et les femmes n'ont pas compris qu'en voulant être leur égal elles perdent le plaisir de les voir se couper en 4 pour elles.

Homme ou femme, c'est tellement mieux quand chacun à un rôle bien établi en fonction de ses capacités naturelles.

Voilà pour ma petite opinion... je ne sais pas si vous êtes d'accord avec tout ce que j'ai dit... mais quelque soit votre avis je suis sûre qu'il sera intéressant à lire.

Je suis assez objective, en tout cas je pense l'être, donc n'hésitez pas à me contredire si vous n'êtes pas d'accord.

Bien cordialement,

Clotilde Auber

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?