PENSER PAR SOI-MÊME 

Typologie du discours

 

Existe-t-il une activité humaine plus répandue que le palabre ? Que ce soit en simplex, duplex ou multiplex [1], nous parlons. Nous parlons tout le temps. Ça parle même tout seul parfois dans ma tête. On danse peu ; on placote beaucoup.

À la dînette huit personnes bavardent — parfois en même temps — se souciant peu d'écouter ou d'être entendues. Pendant le lunch à l'atelier de mécanique la télévision pérore ; on l'écoute religieusement. Dans la case à lampes on argumente bruyamment ; on veut convaincre. Mais que fait-on quand on parle ? Quelle intention anime le discours ? Que se dit-il ? En quoi consiste véritablement cette activité à laquelle l'homo communicans se livre si spontanément ?

Avec ces questions en tête, j'ai passé quelques semaines à écouter toutes les communications verbales qui m'entourent. Une quinzaine d'intentions distinctes me sont apparues dans l'action de parler.

Types de discours

Actions

Discours

Produits - Exemple - Description

Admirer

Contemplatif

Éloge, félicitation, apologie, oraison, se faire valoir, séduire
Céline était super ! Rendons grâce à Dieu ! Y'en a pas comme nous !

La contemplation est, avec l'invocation, l'une des deux faces de la médaille du sentiment religieux. Elle se manifeste aussi couramment dans le monde profane par de simples appréciations encourageantes. Le banquet de Platon en donne un exemple éloquent.

Amuser

Ludique

Humour, plaisanterie, malice, jeu, amusement, divertissement
C'est l'histoire du gars qui avait peint son cheval en vert...

L'intention d'amuser manifeste le sens de l'humour qui, dit-on, est le propre de l'Homme ; quoique les singes et Jolly Jumper (le cheval de Lucky Luke) aient introduit en moi quelques doutes. Les enfants de tout âge aiment jouer.

Commander

Impératif

Ordre, injonction, consigne, incitation, manipulation
Passe-moi le beurre ! En avant marche ! Viens ici ! Achetez, économisez !

« Je commande, tu obéis ! » est une injonction qui, dans notre monde démocratique, semble bien rébarbative. Mais l'ordre peut aussi prendre une forme plus acceptable en y mettant le charme ou le prix.

Commenter

Interprétatif

Opinion, chronique, avis, jugement, sentiment, catharsis
As-tu vu...? C'é rien que des... C'é-tu Dieu possible !... Wow !

Qu'il soit question d'une situation, d'un évènement ou d'un quelconque propos, nous sommes affectés par ce qui se produit autour de nous. Le commentaire vise à exprimer nos sentiments vis-à-vis tout et n'importe quoi.

Convaincre

Argumentatif

Exposé, argumentaire rhétorique, discours, croyance, foi
En vérité, en vérité je vous le dis... Je crois que... J'te l'dis...

L'assurance de soi augmente dans la mesure où nous arrivons à remporter l'adhésion. Le plus grand nombre convaincu, la meilleure assurance aurons-nous gagné dans notre propre conviction sur la justesse de nos propos.

Déclarer

Performatif

Déclaration, sortilège, jugement, affirmation
Je vous déclare mari et femme ! Joyeux Noël !

Comme une formule magique, la simple déclaration — un engagement, une promesse — transforme radicalement la situation. L'artiste Marcel Duchamp transforme un urinoir en Fontaine par simple effet performatif.

Décrire

Descriptif

Portrait, tableau, signalement, détail, relation, organisation
Elle avait les yeux bruns, les cheveux noir jais et le sourire radieux.

La description produit une image permettant de voir comme si l'on y était. Cette reconstitution peut être objective, mais informe aussi sur les sentiments qui habitent l'auteur de la description.

Instruire

Doctoral

Cours, exposé, thèse, référence, associations, science, expérience
Selon Xy, nous savons que... L'expérience montre que...

Au contact de l'instructeur, notre savoir véritable augmente. Il connait les limites de ses connaissances et met tout en oeuvre pour nous permettre de développer les habiletés qu'il possède et dont nous sommes dépourvus.

Invoquer

Plaintif

Appel, prière, demande, supplication
Au secours ! J'ai besoin de toi. Peux-tu m'aider à installer...

Qu'elle réponde à un besoin immédiat ou au sentiment religieux, l'invocation naît généralement d'un besoin qu'il nous est impossible ou difficile de satisfaire par soi-même. C'est l'appel d'assistance.

Prétendre

Spéculatif

Prétention, affirmation, déduction, hypothèse, théorie, intuition
Je pense que... J'te gage que... D'après moi...

Prétendre, c'est exercer notre instinct spéculatif, affirmer sans preuve formelle à partir des éléments — parfois douteux — à notre disposition. C'est souvent tout ce dont on dispose pour agir.

Questionner

Interrogatif

Questionnaire, maïeutique, consultation, test
Est-ce que ? Penses-tu ? Pourquoi ?

Ouverture sur la réflexion et l'échange, l'interrogation se distingue de l'investigation en ce que la première profite autant à l'interrogé qu'à l'interrogateur. Exercice philoso-phique par excellence initié par le désir de comprendre. (voir Leibniz et Spinoza)

Raconter

Narratif

Récit, histoire, légende, mythe
Il était une fois...

On raconte une histoire remplie de personnages, de lieux, d'objets de faits et d'évènements. Le roman en est le prototype. Le récit peut être historique, légendaire ou mythique ; la narration captivante ou ennuyante.

Rechercher

Investigatif

Compte rendu, étude, critique, synthèse, enquête, sondage, test
Quelle était la couleur de la maison ?

Quand je cherche, c'est que je veux combler une ignorance. À force d'enquête, de synthèse et d'analyse critique, je trouve des réponses à mes questions.

Renseigner

Informatif

Menu, indications, explications, documentation, plan
Vous trouverez le produit dans l'allée B, à droite.

Chacun peut donner un renseignement utile dans un domaine où vous êtes étranger. Le renseignement informe sur une situation objective, il dit à quel endroit, quelle règle s'applique, comment s'y retrouver.

Toucher

Poétique

Poème, fable, chanson, art
Comme la neige a neigé !
Mon pays ce n'est pas un pays c'est l'hiver.

Le poème est une forme littéraire mystérieuse qui transforme le discours en code ouvert à l'interprétation, intouchable. Il permet d'exprimer tous les sentiments. Rien de tel pour toucher le coeur de l'être aimé.

Mais cette taxonomie des actes de langage est-elle complète ? N'ai-je pas oublié l'information ? Au sens étymologique, informer veut dire donner une forme, une structure, donner une signification, un sens. Quand le journaliste nous raconte les événements, il adopte généralement l'un ou l'autre de ces quinze types de communication. Il y ajoute donc un sens. Au contraire de ce que le monde médiatique voudrait nous faire croire, l'information est rarement neutre, souvent spectacle (Debord). Elle prend toujours la forme d'un discours — parfois multiple — pour nous présenter la « nouvelle ». Ainsi, chacun doit analyser l'intention de la source d'information à laquelle il s'alimente pour créer son propre sens. Le médium est le message nous dit McLuhan ; il nous incombe de le décoder.

* * *

Avec cette typologie, me voilà orienté sur l'inventaire des intentions possibles de la personne que j'écoute ou de l'auteur que je lis. Mais parfois le ton n'est pas clair. Avec le même discours, aussi limpide soit-il, je ne comprends pas toujours ce que mon interlocuteur essaie de dire. Quelle intention l'anime ? Qu'attend-il de moi ? De mon côté, suis-je clair quand j'écris ? Quand je parle, quel est le but ? Que dis-je ?

Les actes de parole peuvent contenir plusieurs actions conjuguées. Par exemple, je peux renseigner en racontant une histoire. Cette histoire peut être drôle. Si j'exerce adroitement mon influence, mes commentaires peuvent convaincre. Mais certaines activités communicationnelles sont incompatibles. Par exemple, si l'on me donne un ordre qui porte à conséquence, il n'est pas question d'amuser. Si j'enseigne, je fais le contraire de questionner ; j'instruis. Si je rapporte des faits, il n'est pas question de spéculer. Commenter n'est pas renseigner ; prétendre n'est pas instruire ni renseigner ; prier n'est pas admirer ; questionner n'est pas convaincre. Pourtant, combien confondent prière et adoration ? Combien s'acharnent inutilement à instruire par leurs prétentions ? Combien confondent renseigner et commenter ? C'est le propre du détournement de sens de la publicité, du prosélyte qui cherche à répandre sa foi peu assurée ou du partisan qui veut s'adjoindre la force du nombre.

Il y a parfois entre le discours et l'intention une scission désolante qui prive le narrateur de la réaction à laquelle il s'attend. Le divorce entre sa pensée et les mots qu'il utilise pour l'exprimer le prive d'agir efficacement sur le monde. [2]

Vérifions si nos paroles vont dans le sens de l'intention. Celle-ci est-elle masquée par la mauvaise foi et l'angoisse (Sartre) qui découlent de notre culture ? Nos intentions secrètes, inavouables, se manifestent pourtant clairement à travers les dissensions que l'on expose dans nos discours apparemment incohérents. Comment se réconcilier avec sa propre parole ? [3]

[1] Il existe trois modes de communication :
     1. Simplex — d'un émetteur à un (ou plusieurs) récepteur(s) :
         Ex. Une personne parle, une personne (ou plusieurs) l'écoute(nt) : Radio, télévision, lecture, conférence.
     2. Duplex — d'un émetteur-récepteur à un émetteur-récepteur :
         Ex. Deux personnes parlent et écoutent alternativement : Conversation téléphonique, courrier.
     3. Multiplex — de plusieurs émetteurs-récepteurs à plusieurs émetteurs-récepteurs :
         Ex. Plusieurs personnes se parlent et écoutent : Radio CB, café-philo, réception mondaine, chat.

[2] Éric Berne a étudié le phénomène en créant l'analyse transactionnelle. L'approche est basée sur le triptyque relationnel PARENT-ENFANT-ADULTE. Voir la classification du comportement humain dans Des jeux et des hommes, Éditions Stock (Grove press) © 1975 (1964), pages 201-202.

[3] Voir l'article de Oscar Brenifier, Philosopher, c'est se réconcilier avec sa propre parole, Revue Diotime © 2007.

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?