Passages choisis 960720

Les Combustibles [1]

par Amélie Nothomb

Éditions Albin Michel © 1994

p. 31

LE PROFESSEUR : C'est sidérant. Autant elle est bête quand elle parle à son amoureux, autant elle est futée quand elle me parle.

p. 41

LE PROFESSEUR : L'enjeu n'est pas là! Vous réagissez comme les pauvres, vous placez votre honneur de manière à en être la victime.

p. 50

MARINA : Mais, Professeur, je n'ai envie de rien, à part d'avoir chaud!

LE PROFESSEUR : Évidemment. Quand vous aurez chaud, vous aurez envie de mille choses. C'est ce qu'on appelle la hiérarchie des besoins.

p. 70

LE PROFESSEUR : Parce que, avant d'être cynique et désabusé, je suis un intellectuel, c'est-à-dire un être qui attend passionnément qu'on le contredise.

p. 83

DANIEL : Un livre, c'est un détonateur qui sert à faire réagir les gens.


[1] Amélie Nothomb , Les Combustibles, Éditions Albin Michel © 1994, Le Livre de Poche # 13946.

La ville est assiégée. Dans l'appartement du Professeur, où se sont réfugiés son assistant et Marina, l'étudiante, un seul combustible permet de lutter contre le froid : les livres...

Tout le monde a répondu une fois dans sa vie à la question : quel livre emporteriez-vous sur une île déserte? Dans ce huis clos cerné par les bombes et les tirs des snipers, l'étincelante romancière du Sabotage amoureux pose à ses personnages une question autrement perverse : quel livre quelle phrase de quel livre vaut qu'on lui sacrifie un instant, un seul instant de chaleur physique?

Humour, ironie et désespoir s'entretissent subtilement dans cette parabole aux résonances singulièrement actuelles.

...Et Amélie Nothomb de jouer avec la littérature comme elle jouerait avec le feu, d'incendier avec un malin plaisir ce qu'elle aime le plus au monde, les livres. Un nouvel assassinat de sang-froid superbement maîtrisé. (Marianne Payot, Lire.)

 


Philo5...
                    ... à quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?