PREMIÈRE SCOLASTIQUE 

Scot Érigène

~ 810~ 877

Théologien irlandais

Première scolastique

 Théologie négative

* CRÉATION *

 La raison doit expliquer la révélation.

 Néant serait un meilleur nom pour Dieu.

 La Nature se divise en quatre : Dieu, Jésus, le monde et la fin ultime.

L'homme trouve dans son propre esprit la clef du monde pour s'ouvrir à l'autorévélation de Dieu (théophanie). En cas de contradiction entre l'autorité et la raison, c'est la raison qui l'emporte. La bonté de Dieu est inconciliable avec le fait qu'il aurait prévu — à l'avance — pour l'homme les punitions de l'enfer. L'enfer c'est le repentir, la privation de voir Dieu.

Puisque Dieu n'a pas été créé et qu'il a créé le monde à partir de rien, il serait plus approprié de le nommer « Néant ». Ceci constitue la voie apophatique où il convient de nier tous les noms qui qualifient Dieu. Ceci dit, le néant n'est pas Dieu, mais en tant que négation de tout ce qui peut le désigner, le terme convient mieux. « Nous ne savons pas ce qu'est Dieu. Dieu lui-même ignore ce qu'il est parce qu'il n'est pas quelque chose. Littéralement Dieu n'est pas, parce qu'il transcende l'être. » (Érigène)

La nature est tout ce qui est. Elle se compose de quatre effets de création :

1. la nature qui crée et n'est pas créée ; (Dieu créateur)

2. celle qui est créée et qui crée ; (Idées — Jésus)

3. celle qui est créée et qui ne crée pas ; (choses singulières — le monde)

4. et celle qui ne crée pas et qui n'est pas créée. (Dieu, fin ultime)

« Dieu est à la fois transcendant et immanent à tous les existants. »

Sources

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?