LES LUMIÈRES 

Pascal

16231662

Mathématicien, physicien et ingénieur français

 Jansénisme

* PARI *

 Je parie que Dieu existe.

L'homme se tient entre deux infinis : l'infiniment petit et l'infiniment grand. Comme le domaine de la raison se limite au fini, c'est le coeur qui devient la véritable instance de la connaissance.

Le coeur doit prendre la décision pour ou contre la foi. En décidant s'il y a ou non un Dieu, l'homme, s'il parie sur Dieu, mise du fini (sa négligeable existence) pour gagner l'infini (sa félicité éternelle). Nous sommes engagés, nous n'avons pas le choix ; nous devons parier puisque s'abstenir c'est encore miser sur l'inexistence de Dieu. En effet, s'il existe nous gagnons tout. S'il n'existe pas, nous ne perdons rien, au contraire, puisque les efforts engagés dans notre croyance nous auront quand même conduits à mener une bonne vie.

Telle est l'issue de la misère de l'existence ; l'homme est un malheureux être intermédiaire : par son esprit, il est presque un ange ; par sa bassesse, il est presque une bête.

Sources

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?