XXe SIÈCLE

Levinas

1905 1995

Philosophe français

Éthique

* VISAGE *

Par son visage, l'autre engage ma responsabilité.

Je suis responsable de l'autre.

Quelle que soit sa contenance, le visage de l'Autre expose à mon regard la plus extrême faiblesse présentée dans toute sa nudité. Il éveille en moi le désir de meurtre, et à la fois, « est ce qui nous interdit de tuer ». J'ai le désir d'anéantir cette vulnérabilité dans laquelle je me reconnais et en même temps le devoir de la protéger. L'« épiphanie » d'autrui, dans son visage, engage immédiatement ma responsabilité. Aussitôt que l'autre me regarde, il m'incombe d'assumer sa faiblesse, sa fragilité et sa vulnérabilité. La relation qui s'établit, « constitue le fait originel de la fraternité » et engage ma liberté. « Je suis responsable d'autrui sans attendre la réciproque, dût-il m'en coûter la vie. La réciproque c'est son affaire ». Dans ma relation à autrui l'éthique se doit d'être élevée au niveau d'un absolu qui règle mon existence avec une rigueur inébranlable.

         

Philo5
                    À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?