SOCIOLOGIE 

Le Bon

18411931

Médecin et sociologue français

 Psychologie des foules

* FOULE *

 La foule est un état psychologique particulier agissant sur l'individu à son insu. C'est l'âme de la race (la culture) qui l'anime d'un sentiment religieux et le met dans un état d'hallucination collective dont il n'a pas conscience.

L'âme collective s'oppose à l'âme (la conscience) individuelle. Le comportement de l'individu, seul par rapport à lui-même, est tout à fait différent de sa conduite dans le groupe. La foule possède une personnalité propre qui peut contraster radicalement avec celle de l'individu. En groupe, l'homme devient une foule psychologique, il est mû par une force inconsciente qui le pousse à agir dans le sens imprimé par la collectivité.

Les trois causes des caractères spéciaux des foules sont : 1. le sentiment d'invincibilité de l'individu, par le seul fait du nombre ; 2. par contagion mentale, les actions de l'individu n'ont plus rien de personnel alors que, livré à lui-même, il agirait tout autrement ; 3. la suggestibilité, forme d'hypnotisme collectif où la volonté de l'individu  se déconnecte de lui-même ; la conscience personnelle n'agit plus. En somme, le sentiment d'invincibilité neutralise la conscience qui se laisse envahir par les suggestions de la foule.

La foule est dominée par les sensations et les sentiments, elle est incapable de raisonner, privée d'intelligence et de jugement critique. Elle est insensible à la contradiction et soumise à l'imitation par la contagion mentale. Les philosophes de la modernité annonçaient l'avènement de la raison individuelle, mais c'est la déraison qui règne à l'ère de la foule.

Les convictions des foules, qu'elles relèvent des époques de la foi ou des soulèvements politiques, expriment le même sentiment religieux. « Qu'un tel sentiment s'applique à un Dieu invisible, à une idole de pierre, à un héros ou à une idée politique, il reste toujours d'essence religieuse. [1] »

L'opinion des foules est essentiellement influencée par les images, les mots et formules suggestives. Elles recherchent l'illusion. Leur nature émotive les empêche de profiter des expériences des générations antérieures.

Les foule humaine est un troupeau qui ne saurait se passer de maître. Lorsqu'un groupe se forme, un leader surgit. Celui-ci crée dans l'âme de la foule « la foi qui rend l'homme esclave absolu de son rêve. » Pour entraîner la foule, le meneur doit utiliser systématiquement l'affirmation, la répétition et la contagion ; et éviter le raisonnement intellectuel. Il aura d'autant plus de succès qu'il saura mettre en valeur son prestige personnel.

Le régime démocratique en tant que système politique conduisant à la liberté individuelle est une illusion puisque les foules sont facilement influençables.

Sources

[1] Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Le Monde Flammarion © 2009, pp. 83-84.

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?