XXe SIÈCLE 

Jarry (Alfred)

18731907

Poète romancier et dramaturge français

Précurseur du dadaïsme et du surréalisme

'Pataphysique [1]

* 'PATAPHYSIQUE *

La 'Pataphysique est la science des solutions imaginaires.

Définition

La 'pataphysique est la science des solutions imaginaires, qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité.[2] En d'autres mots, la 'pataphysique est une science qui propose des solutions imaginaires. Cette science reconnaît symboliquement aux esquisses (aux linéaments) — aux premiers rudiments d'un être — des propriétés. Les propriétés des objets sont décrites par leur potentiel.

C'est le potentiel — la virtualité des objets — qui détermine leurs propriétés. Un objet virtuel comporte le potentiel de réaliser ses propriétés. Par exemple, tant que la neige est un objet imaginaire, elle comporte la possibilité de réaliser — c'est-à-dire révéler concrètement — sa couleur blanche, sa froideur, etc. Mais la 'pataphysique ne s'occupe pas de réalité concrète, seulement de solutions imaginaires ; donc, de potentiel imaginaire. La neige est donc conçue comme un symbole doté de propriétés imaginaires. Ceci devient évident lorsqu'on réalise que « neige » n'est qu'un mot, donc un symbole.

Science du particulier et de l'exception

La science étudie généralement le monde pour dégager les grandes règles qui s'appliquent partout dans l'Univers. Elle ne se préoccupe que de généralités. La 'pataphysique étend le domaine de la science au particulier, elle est la science de l'exception. Et puisqu'il n'y a au monde que des exceptions — la « règle » étant précisément une exception à l'exception — la 'pataphysique englobe donc la science entière. L'Univers est ce qui est l'exception de soi.

La 'pataphysique est donc une science que tous les humains pratiquent sans le savoir, puisque chaque humain est unique, exceptionnel ; on se passerait plus facilement de respirer. Cette science se retrouve dans les sciences exactes et inexactes, dans les activités et inactivités littéraires, dans les beaux-arts et les laids. Radio, journaux, scène, tout est 'pataphysique (précédé d'un(sic) apostrophe afin d'éviter un facile calembour). La 'pataphysique est la substance même de l'univers. Elle invite à calculer des solutions imaginaires là où l'on croit généralement calculer des solutions réelles.

Dieu

Non seulement l'homme créé Dieu à son image, mais l'humain est Dieu. Celui-ci n'est pas tant un être à chercher qu'à déployer. Le pataphysicien l'assume totalement : son existence produit pléthore de sens, y compris l'absence de sens. Elle s'expand partout et nulle part dans tous les sens, aussi bien mathématiques que linguistique, mécaniques que théorique, intérieurs qu'extérieur, sérieux que hilarant, dans l'infini que dans le zéro. Dieu est le point tangent de zéro et de l'infini ( 0 – ∞ ).

NOTE

« Qu'on ne s'y trompe pas : il ne s'agit pas, comme le croient les naïfs qui prennent Jarry pour un satyrique, de dénoncer les activités humaines et la réalité cosmique ; il ne s'agit pas d'affecter un pessimisme moqueur et un nihilisme corrosif. Au contraire, il s'agit de découvrir l'harmonie parfaite. »[3]

Sources

[1] Littéralement, 'pataphysique (contraction du pseudo-grec — tà epì tà metàphusiká) signifie « ce qui est sur ce qui est après la physique » (Wikipédia).

[2] Alfred Jarry, Gestes et opinions du Docteur Faustroll, pataphysicien, Gallimard © 1980, p. 32.

[3] Collège de ’Pataphysique, Qu'est-ce que le Collège de 'Pataphysique ? (page consultée le 6 avril 2017)

Philo5
                À quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit ?