100701

Hiérarchie de la noblesse

par François Brooks

Le silence est le refuge des faibles et la grandeur des puissants.

Général Charles de Gaulle

Nous gardons une vague nostalgie du temps où la valeur d'un individu se reconnaissait autant par son titre de noblesse que sa fortune. Si le titre était parfois galvaudé, il n'en indiquait pas moins la place de l'individu dans une hiérarchie sociale où l'honneur prenait autant de place que la richesse. Mais le titre de noblesse allait aussi de pair avec l'étendue de la possession territoriale. Celui qui administrait une province était évidemment doté d'une noblesse supérieure à celui qui ne possédait qu'une simple terre.

L'époque égalitariste actuelle a aboli définitivement l'usage des titres. D'aucuns se retrouveraient devant la reine d'Angleterre qu'ils se conteraient de l'appeler Madame. Nos enfants mêmes refusent souvent notre titre parental pour nous appeler par notre prénom dès qu'ils prétendent à l'indépendance ; c'est tout dire comme la hiérarchie nous obsède tant nous chérissons l'égalitarisme qui fait de la parole d'Évangile nous déclarant tous égaux devant Dieu, une pétaudière de nos rapports sociaux. Mais il est pourtant nécessaire de les connaître dès qu'on s'aventure dans la littérature où ils étaient abondamment utilisés. Voyons un peu ces titres de noblesse, leur hiérarchie et la fonction à laquelle ils se rattachent.

Ces titres furent nombreux et variés selon les pays et régions où ils étaient en usage. Voici un ordre valable dans à peu près toute l'Europe jusqu'à ce que la Révolution française de 1789 fasse taire toute prétention de noblesse sous menace de décapitation.

  1. Dieu : Être suprême.

  2. Empereur : Titre le plus élevée qu'un homme puisse porter. Il régit plusieurs royaumes unifiés.

  3. Roi :  Représentant de Dieu sur terre dans son royaume.

  4. Prince : Fils du roi ; chef d'une principauté indépendante de tout royaume.

  5. Duc : Souverain d'un duché (territoire faisant partie d'un royaume).

  6. Marquis : Originellement, officier militaire chargé d'administrer une province.

  7. Comte : Administrateur d'un comté.

  8. Vicomte : Administrateur d'un vicomté.

  9. Baron : Homme libre. Possesseur d'une terre (propriétaire).

  10. Banneret : Seigneur qui arborait une bannière.

  11. Seigneur, Sieur, Monsieur : Possesseur d'un fief.

  12. Chevalier : Cadet de bonne famille ; fonctionnaire ; qui possède un cheval (une voiture).

  13. Écuyer ou damoiseau : Assistant du chevalier.

  14. Roturier : Qui ne fait pas partie de la noblesse (locataire).

Ces titre comportaient des fonctions qui existent toujours. Le domaine dont nous avons la gouvernance détermine évidemment l'étendue de nos pouvoirs et responsabilités. Mais aujourd'hui,  compte tenu du fait que notre richesse peut prendre des formes considérablement plus variées que l'étendue d'un territoire physique à gérer, il serait difficile d'accorder un titre de noblesse précis. D'autant plus que souvent, le territoire actuel le plus convoité est le temps de cerveau des masses.

Philo5...
                    ... à quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?