080123

Changer le monde

par François Brooks

Le meilleur moyen de faire de la terre un enfer, c'est de vouloir en faire un paradis.

(Lord Acton)

We all want to change the world... You better free your mind instead

(John Lennon, Revolution)

M'attarder à changer mes désirs plutôt qu'à changer l'ordre des choses.

(René Descartes, Morale provisoire)

 Je publie sur l'Internet depuis 8 ans. Je rencontre souvent des gens qui veulent changer le monde et pensent que c'est aussi mon but. Mes publications sur la Toile ne sont qu'une diversification de ma démarche personnelle. J'écrivais avant l'Internet et mes écrits me servaient déjà à bien autre chose que la reconnaissance ou quelque autre but médiatique. Avant même l'existence de ce média libre et gratuit j'avais réfléchi sur mes raisons d'écrire : « Pourquoi je m'écris? ». J'écris avant tout pour moi-même.

Quand je rencontre des gens qui pensent à tort que je veux changer le monde et me présentent leurs écrits (livres ou sites Internet) avec l'idée que nous pourrions « collaborer » je me désole. Avec la mauvaise foi du mercantilisme certains me proposent aussi un « échange de liens ». Chaque fois, je me sens embarrassé d'avoir à répondre sans les froisser que, si j'ai un monde à changer, c'est bien plutôt mon propre monde intérieur. Et je suis désolé si leur méprise consiste à croire que nous avons le pouvoir de changer quoi que ce soit dans notre monde extérieur. Quelle vanité! La population mondiale compte aujourd'hui 6 672 577 822 personnes, et moi, petit grain de sable dans cette multitude j'aurais la prétention de « changer le monde », de l'améliorer  pour qu'il devienne meilleur, moi et quelques collaborateurs qui auraient compris comment les choses doivent changer?!?! Et comme il naîtra demain 353 015 humains sur cette planète il faudrait que nous changions aussi le monde de ces nouveaux arrivants pour leur plus grand bien être?!? Et ainsi de suite à chaque jour?!? Désolé, ceci est au dessus de mes forces et je doute de celles de mes interlocuteurs. Ils pensent que Jésus a changé le monde, Platon, Aristote ou n'importe quel autre philosophe alors que c'est l'Histoire qui les a fabriqués. Comment peut-on avoir la prétention d'influencer un monde que nous connaissons à peine de notre petit point de vue obtus et qui peut parfaitement vivre sans nous, alors que tout ce qui peut se faire ou se penser a déjà été fait et pensé sans nous, bien avant que notre naissance? Il n'y a qu'à lire les philosophes pour s'en rendre compte. Les prétentions de l'Occidental ne cesseront jamais de m'étonner.

Je suis désolé de les décevoir. Je déteste décevoir les gens qui m'interpellent. Mais tout n'est pas perdu ; il reste quand même une possibilité. Comme Descartes nous le rappelle dans sa Morale provisoire qu'il avait établie en règle de base pendant la période de sa Table rase où il avait entrepris de remettre en ordre son savoir personnel en repartant à zéro, il est possible de changer le monde. John Lennon nous indique la voie : Plutôt que de faire la révolution, vous feriez mieux de vous libérer l'esprit. Le seul monde auquel j'ai accès est celui qui m'habite. Il n'en tient qu'à moi de le changer mais il faut accepter de me changer. Croire l'inverse est aussi ridicule que dérisoire. Lord Acton nous rappelle que ceux qui se sont engagés dans cette voie ont empiré les choses. C'est pourquoi le Tao chinois, comme le Bouddhisme, font l'éloge du non-agir. Dans la sagesse occidentale, on recommande plutôt d'agir sur soi-même. Et comme la philosophie ne peut être qu'une quête personnelle, il ne faut pas attendre les autres ni leur collaboration pour transformer son monde. Comme nous n'avons jamais qu'un seul monde à changer : nous-mêmes, c'est pourquoi je choisis d'agir sur moi-même, le seul monde sur lequel j'ai quelque autorité... et encore... je n'en suis pas très sûr.

Philo5...
                    ... à quelle source choisissez-vous d'alimenter votre esprit?