031126

Future Shop

par François Brooks

Les cartomanciennes n'ont qu'à bien se tenir. Quiconque veut connaître son avenir avec certitude et précision aura avantage à fréquenter Future Shop plus que tout autre lieu sur la planète. Future Shop, c'est l'endroit où votre liberté se détermine.

 

À sa lecture, notre horoscope nous laisse encore une foule de possibilités mais Future Shop, c'est le choix de la certitude. Aucun magasin ne porte une dénomination plus honnête.

 

Nous savons sans nul doute possible ce que sera notre avenir : regarder la télévision si on achète une TV, écouter de la musique si l'on achète un stéréo, jouer sur l'ordinateur si l'on achète un ordinateur personnel. Nous savons aussi que nous devrons consacrer un certain temps à l'entretien de ces possessions. Notre avenir se précise à l'achat de la chose quelle qu'elle soit.

 

Avec ma collection de CD, de DVD et de livres qui s'accumule, et mon désir de les écouter, revisionner, lire et relire, j'ai de moins en moins de place pour le fortuit dans ma vie. Mon avenir est de plus en plus déterminé.

 

La société de consommation a ceci de rassurant qu'elle fait de nous des êtres prévisibles. Nous achetons l'avenir et nous savons que nous travaillerons pour payer cet avenir que nous avons obtenu a crédit. Tout ceci dans une atmosphère de fête qui nous laisse croire que nous sommes tout à fait libres de faire comme bon nous semble. Aucune coercition, que la gentille publicité toujours amicale et complice de nos désirs fabriqués. Faut le faire. Se laisser enchaîner de notre plein gré et en redemander. Vouloir acheter encore et toujours davantage, voilà bien la seule liberté que la marchandisation de notre époque nous laisse.

 

Il n'y a plus d'enfants au Québec ; les femmes son occupées à acheter leur avenir. Pas le temps de faire de ce que je voudrais ; j'ai acheté le moment présent il y a déjà quelques années en signant pour l'hypothèque de ma maison, l'achat de mon automobile, des voyages, de mes meubles. Plus le temps de marcher, ni de bricoler, ni de rencontrer les amis ni d'avoir des enfants et encore moins de réfléchir.

 

Ne plus vendre sa vie, racheter son temps, ne pas savoir ce que l'avenir me réserve ; ne serait-ce pas plutôt ça la liberté. Mais quelle angoisse que de ne pas savoir l'avenir...

 

Ã